Au secours ! On veut nous affamer! 1


Notre amie Claire Severac vient de me communiquer une info qu’il faut relayer un maximum car manifestement Big Brother profite de l’été  pour mettre en place ses petites magouilles.

Ceux qui croient à l’impartialité de la justice et aux messages rassurant peuvent revoir leurs copies.

De même que des manœuvres secrètes sont en action pour  stopper la prolifération des compléments alimentaires,  en catimini la cour de justice européenne vient de déclarer par le fait que ceux qui voudront utiliser des semences traditionnelles devront être considérés au même titre que des trafiquants de drogue à l’opposé de Monsanto and Co  qui sont là eux pour défendre la planète et la santé du consommateur .

Pour voir la décision de justice cliquez: ICI

les commentaires de cette décision: ICI.

Je vous conseille vivement  de soutenir l’action de l’association qui porte ce projet à savoir  l’association Kokopelli ( pour le site cliquez: ICI ) et de voir ou revoir la vidéo la semence dans tous ses états ( pour la voir cliquez : ICI )

A la rentrée je vous ferai part d’un projet de lutte originale à mettre en place

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Juste pour prouver que vous êtes bien un humain ! (et éviter le Spam) * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

Commentaire sur “Au secours ! On veut nous affamer!

  • Nicole sauvaget

    J’ai été déléguée médicale de 1978 à 1993. Je me suis révoltée le jour où on nous a demandé de conseiller un inhibiteur de la pompe à proton en prévention des dommages de certains antalgiques. Harcellement moral puis licenciement. Je me suis retrouvée dans un laboratoire de compléments alimentaires. J’ai donc vécu en contact avec la médecine conventionnelle et avec les médecine alternatives successivement: Expérience enrichissante. On trouve sur les deux versants des intolérants ce qui est dommage. Les deux médecines sont complémentaires. La médecine intégrative est la médecine de demain, quand la medecine sera redevenue une médecine au bénéfice du patient et non au bénéfice des grands groupes de la chimie. ( je crois qu’on pourrait dire la meme chose pour l’agriculture, mais ceci est une autre histoire!)