Des meurtriers en puissance ! 6


Cela fait maintenant  27 ans que j’exerce la médecine et j’ai du m’exiler en Espagne où je partage mon activité professionnelle avec la France,  ce qui m’a permis de comparer  les deux modes de fonctionnement.

 Depuis la période de Vichy la France a gardé un mode de fonctionnement des plus originaux où la dénonciation anonyme est devenue un sport national surtout au sein d’associations comme le conseil de l’Ordre des médecins  ou la sécurité sociale. Les deux structures ont d’ailleurs des organisations de fonctionnement très intriquées. Grâce à mon expérience personnelle et mon statut de président de l’Association Montesquieu  j’ai pu observer nombre de vies brisées à cause de ces deux institutions….

Tout commence un jour par une lettre recommandée sibylline où l’on vous demande  de venir vous présenter pour information vous concernant. C’est alors le début de la descente aux enfers …

Première erreur, vouloir accélérer le processus pour savoir de quoi il retourne et avancer le rendez vous de la convocation.

Vous croyez vous trouver en réunion avec un confrère qui va essayer de vous aider à régler votre problème mais en fait vous allez vous retrouver seul face à 8 ou 10 individus patibulaires qui vont vous abreuver de questions agressives. En règle générale,  leur dossier est bâti  uniquement sur la base de dénonciations plus ou moins anonymes  dont vous découvrirez la teneur beaucoup plus tard.Et c’est à partir de vos déclarations que le dossier d’accusation va  réellement être construit et quand vous l´avez compris c´est déjà trop tard.

Ces » bons confrères  »  ne pensent pas avoir fait mal en vous dénonçant, du moins c’est ce qu’ils vous racontent quand vous les appelez pour les prévenir que vous allez, à votre tour,  déposer plainte contre eux,  pour dénonciation calomnieuse mais cette fois ci en pénal.

Donc une règle d’or, ne jamais se précipiter dès que l’on reçoit une convocation, demandez à voir le dossier d’accusation, y allez toujours accompagné d’un avocat habitué à ce type de juridiction et ne pas espérer voir une solution rapide à votre problème. Utiliser toutes les astuces juridiques pour vous défendre car en règle générale, surtout si votre plus grande faute est d’être estimé par vos patients, soyez certains qu’habituellement l’institution qui vous convoque n’est pas là pour vous juger mais pour vous condamner.

Bien sûr je ne fais pas état des  cas  relevant du domaine pénal (abus sexuels , escroqueries en tous genres etc…) qui ne devraient être traités que par la justice pénale et non point ordinale.

D´ailleurs, en Aquitaine, j´ai pu observer des situations où l´institution avait  tout fait pour  étouffer différentes affaires afin que la profession ne se retrouve  pas éclaboussée par le scandale. Pire encore, j´ai pu voir des confrères effectivement  traduits devant la juridiction ordinale mais tout avait été organisé pour attendre qu´ils  aient atteint un âge respectable leur permettant de profiter tranquillement de leur retraite avant de lancer les procédures.

L´un deux avait ainsi contribué à contaminer plusieurs centaines de patients par l´hépatite B en faisant dans de mauvaises conditions d´hygiène des scléroses de varices. Bien sûr ce n´était pas un acupuncteur car dans ce cas là l´institution aurait agi bien  plus rapidement. L´honneur est sauf et l´action entreprise en justice par les patients abusés s´est arrêtée avec le décès de ce confrère.

Circulez braves gens, il n´y a rien à voir !

Dans mon cas personnel, chaque fois que j’ai eu des démêlés avec ces institutions et que j´ai pu avoir accès à mon dossier j´y ai toujours trouvé  une ou plusieurs lettres assassines de confrères aimablement glissées  dans le dossier d’accusation.

Habituellement dans ce cas-là on racle les fonds de tiroir et on vous sort tout le paquet.

Cela  n´a jamais été une plainte déposée en bonne et due forme mais plutôt une lettre informative expliquant tout le bien et l´estime que l´on avait de ma personne et de mes techniques, du style « un ami qui vous veut du bien  » mais  qui aimerait bien que le conseil de l´Ordre s´intéresse d´un peu plus près à mes activités. Cela ressemble amèrement à une époque que l´on aurait pu croire disparue où de  » bons  » français signalaient, sans aucun scrupule, le comportement suspect de leurs voisins, à la milice de Vichy.

C´est en découvrant le dossier que je pouvais prendre conscience que plusieurs années  auparavant j´avais eu effectivement des relations professionnelles avec ce ou ces bons confrères.

En fait, le point de départ de toutes ces affaires  a toujours été pour moi (et malheureusement je ne suis pas un cas unique) dû soit à des situations où mes thérapeutiques avaient réussi, là où mes confrères  avaient échoués, soit que par ma démarche diagnostic j´avais involontairement apporté la preuve de l´erreur médicale de confrères.

Sans vous en rendre compte, vous vous êtes fait un ennemi mortel  et en règle générale ces individus ont tendance avec le temps à prendre racine dans ce type d’administration, ce qui n’est pas fait pour arranger votre cas…

Il est utile de préciser que mon activité n´est pas exclusivement centrée sur la cancérologie.

Je reviendrai plus en détail ultérieurement sur plusieurs cas proprement scandaleux.

Il faut savoir toutefois qu’une interdiction d’exercer pour un médecin  peut s’assimiler à une condamnation à une véritable mort lente pour lui car il  se retrouve du jour au lendemain sans aucune ressource financière, criblé de dettes et dans l’obligation d’abandonner ses patients. Très souvent la famille n’y résiste pas et cela  peut même en conduire certains au suicide.

C’est d’autant plus attristant  que les principaux responsables comme les médecins conseils harassés par leurs 30 heures de travail effectif par semaine dans les périodes très actives ne se sentent nullement concernés par le poids de leur décision.

J’ai la chance d’avoir un caractère bien trempé associé à des bases familiales en béton et surtout depuis 27 ans j´ai toujours pu me reposer  sur le soutien actif et affectif de mes patients mais tout combat laisse des cicatrices cruelles.

Je n’ai jamais voulu  jouer les martyrs auprès de mes patients car tous les jours je suis confronté à plus malheureux que moi et malgré les difficultés que nous avons tous à surmonter  au quotidien, la vie est belle à vivre.

Il vaut mieux faire sienne cette divise CARPE DIEM.

Je reviendrai plus tard sur l’ensemble des affaires que j’ai du surmonter mais je crains que vous n’ayiez du mal à me croire.

Il s’agit en fait d’un véritable travail de sape  qui par exemple m’empêche le samedi de passer voir mon courrier à mon  cabinet  bordelais car je peux y trouver un courrier recommandé et je devrais attendre le  lundi pour en prendre connaissance ce qui est le meilleur moyen de me pourrir le week-end.

Comme par hasard j´ai presque toujours reçu mes courriers recommandés le vendredi ou le samedi matin.

Dans ma dernière affaire qui est à l’origine de ce blog j’ai eu à répondre des mêmes accusations  orchestrées par les mêmes individus  depuis 2006. Ces derniers ont repris en partie les éléments du dossier de 2003 et m’ont déjà adressé plus de 30 lettres recommandées.

Pas étonnant que:

11 aout 2005

 Je n’écoute pas la petite voix qui me conseille de changer de route puis me prévient de ce qui va m´arriver

Plusieurs proches et patients m’ont dit que je devais être protégé. L´état de ma  moto, le casque explosé comme la moto en percutant la voiture qui m’avait brulé la priorité à un carrefour protégé par un stop, et s’en sortir  uniquement avec quelques égratignures et le regret d’avoir détruit sa  jolie moto,  cela relève  effectivement du miracle….

 C’est vrai qu’ils n’étaient pas directement responsables de mon accident mais à force d’être persécuté cela use…

         29 juin 2010

Je recueille le dernier souffle de mon père que j’accompagne dans ses derniers instants.

        22 juillet 2010

Je reçois à mon cabinet, juste avant les vacances (ce n’est pas un hasard), l’ensemble du dossier d’accusation soit 4 kg de dossier papier.

        05 aout 2010

Je suis victime d’un grave accident de plongée où pendant plus de 4 heures j’ai fait une erreur diagnostic manifeste qui m’a conduit à dire à mon épouse que c’était la fin. J’avais des circonstances atténuantes pour cette erreur d’appréciation car je présentais tous les signes cliniques d’un foudroyant  infarctus  du myocarde. J »étais en état de choc, incapable de respirer sans oxygène  avec un pouls imprenable. 5 minutes après le début de l’incident je me suis retrouvé complètement paraplégique pendant 20 minutes.

Donc infarctus + accident de décompression + paralysie + 1h30 de bateau + 3h30 de voiture au minimum avant d’arriver au premier hôpital ; cette équation n’était pas en ma faveur !

D’ailleurs quand je suis arrivé au caisson de recompression  je pouvais marcher seul  et je me sentais beaucoup mieux même si mon cœur battait  toujours autour de 180 / mn. Pendant plus de 2 heures mon pouls était resté pratiquement imprenable. Votre statut de médecin vous permet d’analyser précisément la situation et dans ce cas-là ce n’était pas très rassurant.

Si je n’avais pas eu une bonne hygiène de vie associée à des traitements  réguliers de chélation aux métaux lourds que je m´applique depuis plusieurs années je ne serai plus là pour évoquer cette anecdote.

Encore une fois mon ange gardien était là pour me protéger! D’accord ce n’est pas la sécurité sociale qui m’avait obligé à partir en Asie pour plonger; d’accord je devais être déshydraté; d´accord j’ai eu tort de suivre le moniteur de plongée qui nous a fait faire un profil de plongée inversée et  j’ai eu tort de ne pas écouter mon corps avec la douleur ressentie après la première plongée évocatrice d’une probable crise de colique néphrétique mais les ordinateurs étaient OK, ma femme et un autre plongeur ont fait les mêmes plongées,  et il ne le leur est  rien arrivé .

Je suis donc amené à penser que les évènements précédents mon départ en vacances avaient fait des dégâts et ce d’autant plus que la sécurité sociale m’avait harcelé tout au long de l’année 2008.

Par contre si toute épreuve peut vous détruire elle peut aussi vous aider à vous reconstruire et à grandir.

C’est ce qui s’est passé pour moi. Au moment de cet accident j’étais prêt à  accepter de passer de l’autre côté, même si cela m’ennuyait (de toute manière quoi que vous fassiez dans ces situations- là  vous ne pouvez plus rien contrôler car vous n´avez plus aucune maîtrise sur les événements). Finalement cela m’a rendu plus fort et j’ai décidé de ne plus avoir peur des persécutions administratives, de toujours me bagarrer jusqu’au bout.

Quand je me suis retrouvé paralysé et que j´étais au plus mal, j’ai invoqué Dieu quelques secondes puis très rapidement je me suis dit  « non ce n´est pas bien de l´implorer maintenant que je suis dans la mouise alors qu’habituellement je mène ma vie en l’oubliant quelque peu ».

Il a du finalement apprécier ma franchise et m´a permis d´être  heureux de mon erreur de pronostic.

Que le père Claude CANTET me pardonne ces pensées impies .

 Je crois maintenant  avoir compris toute la force que peuvent dégager les énergies positives de toutes sortes   tout  comme celle  de la prière .

Si j´ai aujourd’hui la force de mener ce combat c´est grâce à  cette convergence  de pensées et de forces vives déclenchée par cette vidéo.

Tous ensemble nous pouvons maintenant espérer  réveiller les consciences!

Ah, une précision, j´avais promis à mon épouse de toujours rester zen mais je crois que déjà 8 jours après l´accident j´avais  commencé  à oublier ma promesse, mais je devrais finir par y arriver!

 

En tout cas

Un nouveau docteur Moulinier est né ce jour là!!!

                        la sortie du caisson !

                                                                       Tout un symbole

Bon j’ai un peu changé depuis mon installation  les cheveux ont un peu blanchi et j’ai  maintenant besoin de  porter des lunettes mais je suis toujours sur le pont .

A la prochaine page


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Juste pour prouver que vous êtes bien un humain ! (et éviter le Spam) * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

*

6 commentaires sur “Des meurtriers en puissance !

  • E. luzenko

    Bon je finis mes lectures, jamais passé autant de temps sur internet, sauf pour trouver un bréviaire romain latin-francais d’avant la réforme de Vatican II, si votre père Claude Cantet sait où je peux m’en procurer un … vous aurez droit à ma reconnaissance Eternelle … en attendant croyez à mes prières fidèles
    ET la zen attitude que vous demande votre épouse vous sera donnée au fur et à mesure de vos besoins, si on la demande au Patron, et si on est assez fada ou petit enfant pour y croire

  • Richard SIMONET

    Bonjour Docteur MOULINIER,

    Je viens de vous connaître grâce à la page d’un de mes élèves blogueurs Michel FRANCOIS (http://www.crooner-michel-francois.com/actualite/persecution/soutien/didier-moulinier).

    Votre histoire m’a beaucoup ému et j’ai décidé de signer votre pétition.

    Je suis de tout coeur avec vous, car je suis contre la médecine abattoir et « au rabais » que l’état impose aux citoyens français. (d’ailleurs Sarkozy a beaucoup contribué à son déclin)

    Nos politiques sont mieux soignés que le « simple » citoyen lambda qui devrait être mieux considérés qu’eux !…

    Quant aux génériques c’est une honte pure et simple. Ils devraient être détruits et interdits !

    Personnellement j’évite d’être malade car il est dangereux d’aller voir certains de votre confrères moins scrupuleux et performants que vous.

    Je souhaite de tout coeur que votre situation professionnelle s’améliore et que votre combat s’achève par une victoire franche sur la bêtise humaine.

    Avec mon profond respect, bien cordialement.
    Richard SIMONET

  • Galhaud Jean Paul Dr en chirurgie dentaire

    C’est le Carzodelan qui ma conduit vers vous .D’aprés un vieux bouquin de Jean Palaiseul que ma’avait offert un copain quand j’ai eu une tumeur à ma jambe droite en 1974.Operé -Radiotherapie .J’ai à l’époque fait bcp de cures de MgCl.

  • Laurent

    Il faut arrêter de penser que la justice ou tout autre association de malfaiteurs (comme l’Ordre des Médecins, le Barreau) soient là pour faire régner l’ordre et l’équité.

    « Tout ce que vous direz sera retenu CONTRE vous »

    C’est pourtant clair ?

    Cordialement.

  • Daniela

    Quelle magnifique photo (le vol de l’aigle). Faîtes attention quand vous prenez votre belle moto que quelqu’un ne l’ait pas trafiqué pendant votre absence…. !! Vous êtes courageux et vous avez bien raison. N’ayez pas peur de nous dire si l’on peut vous aider….. De tout coeur avec vous, avec votre combat qui est également le nôtre !