Halte aux humiliations !!! 19


Finalement il vous faudra attendre quelques jours pour lire la lettre ouverte au ministre de la santé qui sera accompagnée de la pétition dont le nombre de signataires augmentent chaque jour, sous réserve que le site continue à fonctionner correctement car il a déjà connu quelques dysfonctionnements.

Quoiqu’il en soit, je tiens à remercier très sincèrement l’ensemble des patients qui sont venus me soutenir. Comme j’avais expliqué au départ de Bordeaux aux 35 personnes qui m’accompagnaient en train, nous pourrions savoir, dès le début de l’audience, si nous avions une chance d’être entendus.

J’ai été très ému  par le soutien actif que m’ont apportées différentes personnes que je n’avais jamais rencontrées auparavant  mais qui ont fait l’effort financier et physique de se déplacer à Paris pour m’assister dans mon combat , animées par le seul désir de s’impliquer dans la défense des libertés individuelles et de lutter contre toutes les injustices.

Depuis plus de 20 ans que je me rends à des audiences au sein de cette structure, soit pour moi soit pour soutenir des confrères, je  savais qu’il était facile de présumer du climat de la rencontre dès le début de l’audience (normalement exécution garantie).

La séance à laquelle vous avez assisté ne s’est pas déroulée comme la majorité des audiences de ce type. Généralement, vous vous trouvez  confrontés à un jury composé de membres acerbes dont l’âge plus que respectable impose un repos plus que conseillé et qui expédie votre affaire en moins de 20 mn. Les futurs condamnés font majoritairement  l’erreur de croire qu’il vaut mieux y arriver dans la repentance, le dos courbé avec pour seul argument de défense : « Excusez-moi, je ne savais pas que j’avais mal agi. »

C’est la seconde fois que je rencontre un jury  prêt à nous entendre correctement, la première avait eu lieu lorsque j’avais contribué à assurer la défense de mon ami le docteur Alain DUMAS de Saint Brieuc.

J’ai eu la chance comme lui d’être confronté à un conseiller d’Etat digne de ce nom et de sa fonction. Nous étions également accompagnés ce jour-là de notre humble serviteur et toujours aussi brillant avocat, maître Christian Frémaux.

 

Le docteur Dumas  lors de son procès à Paris avec Christian Frémaux

 

 

Je dois remercier ce jury qui nous a permis d’exprimer dans la dignité nos positions pendant près de deux heures et demie devant un auditoire de prés de 200 personnes.

Ceux qui étaient présents ont pu constater que cela n’a pas été toujours facile pour moi, l’émotion a très souvent étranglé ma voix. Rassurez-vous , ce n’étaient pas les larmes mais la rage d’être obligé de subir cette situation-là. J’ai souffert tout le long de cette audition du mépris exprimé par le docteur Evelyne Dupuy, médecin conseil de la C.P.A.M. de la Gironde, envers mes patients.

Quelle honte de parler de mes patients en les nommant par un numéro de dossier, d’autant plus que  certains étaient dans la salle. Quelques-uns étaient dans un  mauvais état physique et, malgré mon opposition, avaient tenu à être présents pour m’assister. Ils m’ont confié s’être sentis humiliés et ont été profondément choqués.

Manifestement ce dossier ne devait plus tenir la route puisque les médecins-chefs, les docteurs Martine SENCEY , Jean Jacques  ROUMILHAC et Michel  CORNIE, maitres d’œuvre de cette infamie, n’ont pas dénié se présenter. Ils ont préféré envoyer un second couteau de pâle qualité évidente. Mais comment briller avec un dossier ficelé de la sorte.

La sécurité sociale aurait mérité un meilleur défenseur mais il faut croire que le dossier était tellement mal bâti qu’aucun avocat n’a voulu venir en assurer la défense. Ceci est d’autant plus  choquant qu’une interdiction d’un an de donner des soins aux assurés sociaux, est une décision très lourde de conséquence, qui aurait du être étayée de manière magistrale par un dossier d’accusation accablant. Conscients de leur forfait, les véritables responsables de ce méfait se sont défilés car ils ne voulaient pas se faire traiter d’assassins potentiels, comme j’ai eu le loisir de lancer à la figure de leur collègue dés le début de ma plaidoirie.

Il est évidemment plus facile d’envoyer des lettres recommandées pour menacer des pires condamnations des personnes dont le seul méfait est d’avoir essayé de soulager du mieux qu’ils peuvent la souffrance de leurs patients et ainsi de savourer leur arrivée tremblante dans la salle  où ils finissent par s’excuser de fautes peut être  commises sans en comprendre la teneur. Avec moi, ils sont tombés sur un os. Mon avocat les a d’ailleurs prévenus avant de me laisser la parole.

Il est évident que je suis aidé par le choix professionnel qu’ils m’ont obligé à faire, à savoir le déconventionnement puis mon exil hebdomadaire de fin de semaine en Espagne.

Ces séjours réguliers en Espagne ne me laissent plus de temps libre à consacrer à la recherche comme auparavant, m’occasionne un surcroît de fatigue évident mais me permet d’exercer ma profession en toute sérénité sans avoir peur de leurs basses œuvres.

Lors de mon dernier article dans mon blog, je concluais « tant pis pour eux » et effectivement cette réunion n’a pas été sans émotion. J’ai même eu la très nette impression que le jury, dans sa quasi-totalité, a largement été ému par l’intensité dramatique de la situation et a manifestement compris le mauvais traitement que l’on me fait subir depuis de nombreuses années (je ne suis malheureusement pas le  seul) et la détresse de mes patients.

Naturellement, il en fallait bien un pour m’aborder de manière assez perfide : c’était le coup de pied de l’âne.

Si, depuis de nombreuses années, il était habitué à terroriser les interlocuteurs qui venaient se soumettre à son jugement, il a clairement été surpris par ma réaction agressive due à une profonde colère qui lui a fait avouer des énormités qui défient l’entendement. Il nous a clairement expliqué qu’il avait arrêté d’exercer depuis 4 ans pour raison de santé. Comment un médecin en arrêt d’activité  peut-il se retrouver devant cette juridiction? De plus, il a reconnu que sa dernière formation professionnelle remontait à quatre ans. Cela ne constitue-t-il pas une faute de procédure?

Nous avons arrêté l’échange verbal lorsqu’il a voulu expliqué maladroitement et avec obstination que les traitements hormonaux administrés dans le cas de cancer de la prostate n’avaient aucun effet secondaire. Il n’a pas eu conscience du ridicule de ses propos et j’espère qu’il aura à répondre un jour devant les victimes de ce type de traitement qu’il sera amené à rencontrer. Je ne saurai trop lui conseiller une nouvelle lecture du Vidal, notre livre de chevet, à nous médecins, pour une remise à niveau. « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » doit être sa devise.

J’avoue très franchement ne pas avoir eu une once d’humanité pour celle qui était venue défendre les assurés sociaux.

A l’instar du capitaine Haddock, dans Tintin et le temple du soleil, qui va cracher au visage d’un lama, à la fin de son séjour au Pérou, j’aurais aimé lui dire « Tu vas payer pour les autres mais tu vas aussi payer pour ce que tu as fait »

Je reconnais n’avoir aucune culpabilité à lui avoir infligé cette humiliation car j’ai trouvé son attitude proprement scandaleuse, indigne de la profession qu’elle est sensée représenter, en s’exprimant de la sorte au sujet de patients qui souffrent et qui plus est présents dans la salle.

A l’entendre, les médecins conseil devraient assurer la prise en charge exclusive  des patients cancéreux car, grâce à l’application stricte des protocoles, on peut tous les guérir;

c’est du moins ce qu’elle a essayé d’expliquer en bredouillant. Quelle piètre représentante de la Sécurité Sociale! J’ai eu honte pour les médecins-conseils car c’est une bien triste image qui nous en a été donnée. Heureusement que la majorité des médecins-conseil ont un autre état d’esprit.

Très souvent je n’ai eu qu’à me féliciter de leur collaboration pour la prise en charge de patients en grande  difficulté économique  par suite de leur état de santé et de leur compétence et de leur aide dans la prise en charge de patients victimes de « burn out » , n’hésitant pas à prendre des risques administratifs personnels pour aider ces personnes  dans la détresse .

Ces médecins ainsi que la majorité des employés des différentes CPAM sont les dignes héritiers des membres fondateurs de la sécurité sociale française, malheureusement leur hiérarchie au moins à l’échelon de la région aquitaine et du Lot et Garonne est loin d’avoir cette grandeur d’âme.

J’ai le regret de ne pas avoir appelé, lors de la conclusion de mon audition, plusieurs patients mis en cause et de leur demander de venir m’entourer et les mettre en face de ce médecin en lui disant :  » Regardez droit dans les yeux ces personnes, ce sont les numéros de dossier que vous n’avez pas eu la décence de présenter comme des personnalités à part entière en les nommant par leurs initiales pour respecter leur anonymat. Vous  vous êtes inquiété du non respect de l’application des protocoles mais jamais vous nous avez donné votre avis sur leur état de santé .

Regardez-les droit dans les yeux et pensez que chaque fois que vous allez monter un dossier pour nuire à un praticien de la santé, c’est à eux que vous nuisez ».

Cela n’aurait rien changé à la décision finale mais cela aurait pu être une belle conclusion, si toutefois ces patients avaient été d’accord.

Je suis entrain de préparer une lettre ouverte que je vais diffuser dans les meilleurs délais.

Il me faudra tout de même un minimum de temps pour la peaufiner.

La décision finale ne me parviendra pas avant un mois mais quoiqu’il en soit il est manifeste que nous avons déclenché un mouvement qui, j’espère, ne s’arrêtera pas là.

Il est évident que de nombreux citoyens ne supportent plus la mise aux normes strictes dans tous les domaines.

Nous sommes d’accord pour accepter des sacrifices que les difficultés économiques peuvent nous amener à faire mais nous ne voulons plus que l’on nous dicte le chemin obligatoire à suivre sous prétexte qu’en dehors de lui aucun bonheur ne serait possible.

C’est d’autant plus insupportable à tolérer que, de plus en plus, grâce aux moyens de communication dont j’ai largement bénéficié, nous pouvons prendre connaissance des différents niveaux de corruption qui gangrènent nos sociétés.

En fait mon dossier n’aurait jamais du aboutir devant cette juridiction du fait des différentes erreurs de procédure et des nombreuses falsifications dont il a fait l’objet de la part des agents des basses œuvres de la C.P.A.M.

Mon avocat et ami, mon compagnon d’arme depuis 20 ans, habitué à défendre de nombreux médecins, était à mes cotés pour assurer ma défense, maître Christian Frémaux avocat au barreau de Paris et cet excellent bretteur ne m’a pas déçu et a enthousiasmé l’assistance.

 

Christian Frémaux et Simone Brousse

 

 

 

Beaucoup, au début, ont eu du mal à comprendre notre système de défense mais c’est parce qu’ils ignoraient que nous étions en fait confrontés à un véritable tribunal d’exception et qu’en règle générale nous sommes dans l’obligation de nous présenter pour être condamnés et non jugés.

J’ai l’impression, cette fois-ci, qu’il y a un espoir d’être jugé différemment.

Il est manifeste que nous avons été entendus. Jusqu’où? Il est encore trop tôt pour le savoir.

Vous pourrez consulter régulièrement mon blog dans lequel je ferai part de mon jugement et que je vais continuer à nourrir car je ne suis pas à cours d’idées et d’informations à partager.

Amicalement à tous.

 

 

 

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Juste pour prouver que vous êtes bien un humain ! (et éviter le Spam) *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.


*

19 commentaires sur “Halte aux humiliations !!!

  • Christian Richard-Foy

    Cher Didier,
    Merci pour ce résumé de ton procès et des dissidents de la médecine officielle. J’attends avec impatience la suite de ta prose et de ta verve.
    Christian

  • OTMANI Slimen

    Bonjour docteur,

    Nous avions eu un échange de courriels qui m’avait redonné confiance en votre profession. Ce texte me réconforte encore plus ! Même si les miens qui sont partis suite à l’application stupide de ces protocoles et des magouilles des laboratoires ne reviendront pas, merci et courage pour votre combat.

    Nous serons à vos côtés au prochain rdv et soyez assuré de notre soutien indéfectible.

    Encore mille merci

  • Liliane

    http://secretsplantessante.over-blog.com/ Ma première démarche chez Mr.le Député de ma circonscription le 19.06.2012 je vous tiendrais au courant.
    les problèmes que j’aborderais sont :
    -L’OMS / FDA /complot/manipulation / ….
    -Indépendance et choix dans les soins,chimiothérapie,
    -Les Chemtrails
    -Manipulation et désinformation des masses
    -Le suicide de L’agriculture ! à voir dans mon blog : Les multinationales veulent le monopole par l’alimentation « Codex Alimentarius » de plus Monsanto a demandé l’interdiction d’avoir un jardin -devant les instances.. est en attente d’être signé !!!!!!!!!

    Si on ferait beaucoup de petites choses à beaucoup d’endroits il y aurait des grandes choses de faites, merci pour votre combat,votre courage,la vérité triomphera toujours .

    Liliane

  • BAUD-LAVIGNE Jean-Noël

    Cher Docteur,
    Merci pour ce retour d’information sur votre convocation de 12 /06/12!
    Je ne sais pas s’il y a une signification numérologique, mais cet alignement de chiffes est plutôt sympathique.
    Vous êtes un battant et il est bien normal que l’énergie que vous mettez pour sauver vos patients vous apporte également une vision de gagnant devant cette triste bataille contre ceux qui s’appliquent à manipuler la santé des autres.
    Tels des cobayes, numérotés, les patients se voient appliquer des expériences!
    Triste société qui s’efforce d’abattre ceux qui luttent pour maintenir la vie!
    Je vais m’appliquer à faire circuler vos informations sur tous les réseaux et à informer tout mon relationnel.
    Ce début de victoire est la brèche dans laquelle tous les praticiens de santé doivent maintenant s’engouffrer!
    Comment un médecin qui n’arrive même pas à se maintenir en santé lui-même pourrait-il être reconnu apte à juger des méthodes employées par ses confrères?
    A-t-on jamais vu un chanteur délabré faire partie du jury d’un concours international, même local pour juger de nouveaux talents?
    Est-ce qu’un joueur déconfit viendrait arbitrer un match de foot-ball ou entraîner une équipe de sport?
    Il n’y a que dans la médecine que l’on voudrait nous imposer des irresponsables, incapables de se conserver eux-même en bonne santé!
    C’est bien dire la qualité de leur compétence en la matière!
    Jamais je ne confierais ma voiture à un mécano qui roulerait dans une bagnole mal entretenue!
    Le corps n’est-il pas le temple de l’esprit, le véhicule de l’âme?
    A force de vouloir séparer la partie spirituelle de l’être humain de sa partie matérielle, ces fonctionnaires pensent qu’il suffit d’appliquer un protocole scientifique pour obtenir un résultat systématique!
    La réalité est si subtile que bien souvent, rien qu’en pratiquant EFT et en agissant sur les mémoires profondes, on peut guérir quasi instantanément de douleurs apparemment irréversibles.
    Les consciences s’ouvrent et l’Ordre des médecins ne sera plus à l’ordre du jour!
    Il leur restera alors le droit de se réunir avec leurs seringues en guise de hochets pour se remémorer le bon vieux temps où ils avaient réussi à duper toute la population avec leur savoir indiscutable, leur procurant pouvoir et toute puissance financière!
    Et ce temps là… c’était hier, parce qu’aujourd’hui nous courons tous vers notre liberté.
    Merci Docteur Moulinier de redonner à chacun de vos patients cet instinct de liberté et de dignité.

    • sadat

      bonjour cher confrère
      je suis à vos cotés pour défendre une médecine humanitaire, tournée vers des humains, et empêcher les autorités de nous transformer en éxécutants avec pour objectif des chiffres comptables qui n’ont aucun sens ni pour nous ni pour nos patients.
      une consoeur

  • Yasmina

    Bonjour Mr Moulinier,
    j’étais présente lundi 12 juin à Paris, je vous soutiens, je vous souhaite bon courage. Nous serons à vos côtés. si vous ne connaissez pas, lisez le livre de Ghislaine Lanctôt, « la mafia médicale ».
    Cordialement

      • denys

        cher docteur moulinier,

        trés conscient moi méme du systeme mafieux de l’ordre des medecins, j ai lu attentivement votre compte rendu et suis a 100% d votre coté. L issue n est cependant pas de se battre dans leur petit tribunal de misére mais de casser leur systéme infamant et pour vous de pouvoir respirer donc avec la téte haute et pas enfoncée dans vos épaules, encore moins dans votre estomac.

        le point de vue legal mediatic est pratiquement le seul valable, c’est a dire de ne pas se perdre dans le bourbier procedurier et truffé d’incompétence ou ils essayent de vous enliser mais de attaquer trés haut, viser la téte, avec des arguments légaux trés clairs, a fort impact , articulé par la succession ‘d’injustices plus qu évidentes qui jalonnent votre cas, ne pas hésiter a frapper plus bas que la ceinture et trés fort, (tant que ce sont des évidences réelles,) parce qu ils sont persuadés étre les seuls a avoir ce droit.
        il faut pouvoir former un dossier sans aucun charabia, sans aucune perte de vitesse dans le détail (laissez cela aux avocats, au matériaux de reserve au fond du dossier),
        avec des arguments qui appellent a l’attention de tous, pas seulment a celle des juges. IL faut frapper avant d’étre frappé. Et fort. et surprendre, c’est essentiel. Ne suivez pas le chemin tout prévu qu ils ont dessiné pour vous et tout autre dissident. par exemple, ne pas avoir peur du « hors contexte » si en fait il crée un contexte trés puissant. exemple, pour le cancer: tant de mort chaque année sont les non répondants au traitement. au hasard : deux malade sur 4 ou sur 5. les oncologues de l ordre des medecins preferent voir ces personnes a la mort plutot que de les laisser essayer des traitements autres que les leurs (protocoles de l ordre..etc). C’est un argument en méme temps légal, on peut qualifier cela de non-assistante frauduleuse a personne en danger (ils savent que cela ne va pas marcher pour les non répondants mais font semblant d’assister pour interdire toute autre voie))

        exemple 2: etre trés bref, succint, mediatique: stipulez que l’ordre des medecins, constitué par un petit nombres d’individus sous l emprise de l ‘industrie pharmaceutique) a deux attributs: le premier est d’avoir été créé par vichy seulement et uniquement pour se debarasser des medecins juifs qui faisaient concurrence a leurs collégues (la plupart étaient dénoncés. vérifiez, c’est la réalité historique).
        le deuxiéme est de ne tenir aucun compte du concensus des medecins de france (la preuve, ce concensus jamais sollicité, n ‘existe pas) .. Il est anti democratique, de structure fasciste totalitaire et ne fait que poursuivre sa mission originale, ayant simplement remplaçé les juifs par les insoumis a leur énorme pouvoir. il faut dire ces choses telles quelles. sinon elles n ont pas d’impact.

        N ayez pas peur de cette procédure a l americaine, cela ne peut vous mettre en pire situation que vous ne l’étes déja. Et vous ne pourrez jamais avoir satisfaction ou gain de cause tant que vous n’aurez pas poussé la béte a sortir du bois, il faut l obliger a se monter en plein jour, un débat télévisé avec des personnalités super solides de votre coté.. Cette presentatrice blonde cheveux courts france 2 est férue de tels dossiers ou le public est tourné en bourrique. attendez d’avoir un bon dossier et contactez la..

        troisiéme arguments: démonter leur crédibilité avant qu ils ne demolissent la votre (fondamental): tapez au coeur du systéme: : attaquer autant au tribunal qu a la television la credibilité d’essais cliniques qui laissent passer sur le marché tant de medicaments soit mensongers et dangereux, soit completement inutiles et ruineux pour la sécu: c’est prouvé la moitié de ces nouveaux medocs ne fait pas mieux que les anciens equivalents, et n’est la que pour ponctionner plus d’argent public. les logique des grands labo est 50% mensongére et avec ell leurs suppot l ordre des medecins.. Ils s’abritent derriére les 50% fiables pour frauder le public.. C’est un langage tel quel qu il faut utiliser, franc direct, simple et fort a l oreille de tous, légalement juste (basé sur l évidence).

        Comptez sur mon aide (tant que je suis vivant, merci a dieu) :>)

        denys

  • TARTE

    Cher Docteur MOULINIER,

    Ayant trouvé une grande amélioration avec la médecine alternative, pour la sclérose en plaques, la Myofasciite à macrophages (Maladie post-vaccinale) et la maladie de Lyme, je partage vos idées et votre pugnacité pour défendre l’intérêt des patients qui faute de ne pouvoir supporter les protocoles chimiques, sont souvent abandonnés sans espoir de guérison avec pour toutes aides des camisoles chimique qui les anéantisses un peu plus.
    J’ai retrouvé un état de santé satisfaisant, là ou la médecine classique à mis quatorze années à répéter qu’il n’y avait pas de traitement pour moi ni d’espoir de guérison, mis à part essayer les protocoles chimiques sans espoir de guérison.
    Après un long parcours ce n’est que depuis quatre années de médecine alternative (micro-immunothérapie, phytothérapie, tests biologiques approfondis…) en rapport avec mon HLA et les intolérances alimentaires, que j’ai pu constater une amélioration de mon état de santé, avec un espoir de guérison. Nous sommes tous différents et la prise en compte génétique individuelle de chaque patient est la base pour soigner et pour répondre favorablement aux capacités des cellules à se régénérer. C’est pourquoi j’admire votre courage à informer et à résister devant les inquisitions et dénonciation de l’administration subit par de nombreux médecins qui ont obtenus la guérison de leurs patients ou une amélioration impressionnante sans avoir imposé les protocoles chimiques classiques remboursés par la sécurité sociale. Situation finalement organisée par des filières d’un système de santé en lien avec les lobbies pharmaceutiques.
    Pour la Médecine intégrative, je réitère l’expression de ma considération pour les valeurs humaines que vous défendez.
    Professionnelle de santé et femme de médecin.

  • TARTE didier

    En tant que médecin, je tiens à dire ma profonde estime pour le travail admirable que réalise le Docteur Moulinier auprès de ses patients. Une pratique remarquable de l’art médical qui permet de voir le dévoiement actuel généré par les protocoles thérapeutiques sans respect des patients et de leurs demandes.

    Comment le Conseil de l’Ordre peut -il encore s’autoriser de telles pratiques, en étant juge et parti, contraires au droit le plus élémentaire, alors que depuis 20 ans maintenant s’accumulent les scandales de santé publique, dont le dernier avec le médiator a révélé toute la chaine de compromission des différentes autorités publiques. Le silence de l’Ordre et sa totale inaction autour de ces scandales montre une forfaiture de comportement, deux poids deux mesures selon que vous êtes puissant ou simple médecin, qui justifierait radicalement sa suppression.

    C’est pourquoi je soutiens cette pétition qui met en évidence cette atteinte insidieuse et contraire à l’éthique médicale qu’organise ou laisse faire le Conseil de l’Ordre des médecins contre la liberté de prescription des médecins ainsi que contre le libre choix des patients sur leurs thérapeutiques. (24 juin 2012)

  • Question

    En tant que médecin et ancien chercheur de l’université de Cambridge, je ne peux que constater l’immense talent que semble avoir le Dr Moulinier pour soulager ses patients. Comment y parvient il ? Sans doutes que le Dr Moulinier a fait de formidables découvertes grâce à la recherche qu’il semble pratiquer. Dommage qu’aucun article scientifique à son nom ne soit référencé dans les bases de données référençant toutes les publications scientifiques depuis les années 50 (pubmed, embase). C’est bien dommage de ne pas faire partager toutes ces informations, ce serait pourtant bien utile pour convaincre ses confrères.
    Il faut donc malheureusement se poser des questions sur l’efficacité de ces approches thérapeutiques vis à vis de la maladie elle même, en particulier en ce qui concerne les cancers. Je ne doute pas que ses patients se sentent mieux, au moins au début, en leur donnant l’impression que l’on s’occupe bien d’eux en leur prescrivant des listes de bilan biologiques inutiles ou des traitements sans fondement scientifique. Pour ce qui est des cancers, il faut certes donner le choix au patient et lui proposer plusieurs options avec les avantages et contraintes associées. Le patient peut souhaiter d’orienter vers une approche qui n’a aucune chance de guérison, mais les patients du Dr Moulinier en ont il vraiment conscience ?
    Le simple fait de poser un pansement sur une écorchure d’un enfant suffit à le soulager. L’écorchure et pourtant bien là et la gangrène possible sans la désinfection parfois douloureuse. Je craint que le Dr Moulinier ne soit que l’expert de cet effet que l’on nome effet placébo. Alors oui, les médecins, poussés par la demande des patients qui ne souhaitent pas quitter ce monde, leur famille, leurs enfants, proposent les traitements les plus efficaces aux prix parfois de séquelles temporaires ou permanentes. Sans doutes, des approches plus personnalisées et plus humaines pourraient être proposées plus souvent et c’est heureusement de plus en plus le cas, mais au final, chaque patient doit savoir qu’il fait le choix de la moindre chance de vivre en suivant les protocoles du Dr Moulinier. Quoi qu’il en soit, le Dr Moulinier à certainement beaucoup à nous apprendre sur la relation médecin malade et à moins qu’il n’ait de solides arguments scientifiques à avancer, c’est dans cette voie qu’il devrait communiquer et pas dans cette bataille du droit à faire n’importe quoi avec la vie des patients. Le médecin n’est pas celui qui fait le choix de la facilité en ne proposant rien de désagréable mais au contraire celui qui fait face avec le patient et l’accompagne dans l’épreuve de façon éclairée.

    • Boncoinsante

      Bonjour,
      J’aime les gens qui se présente lorsqu’ils rédigent un commentaire sur un article, il semble que ce Monsieur « médecin et ancien chercheur de l’université de Cambridge » n’ai pas appris la politesse ni le respect des autres…
      C’est trop facile d’accuser de cette façon, ce n’est pas digne d’une intelligence au service des autres.
      En ce qui concerne le choix thérapeutique des patients, voici un des derniers commentaires que je viens d’avoir sur mon blog :
      « Bonjour
      mon épouse soufre d’un cancer du sein, en Belgique on n’a pas eu d’autre alternative que de suivre le protocole autorisé par l’ordre des médecins.
      Si ma femme ne guérit pas de son cancer je serais tenté de leur faire un procès pour n’avoir autorisé tous les moyens de la guérir!!!!! Dont la cancérométrie vernes (la je rêve !!!!) »

  • didier.moulinier Auteur du billet

    Est ce que mon » nouvel ami « soit disant chercheur à Cambridge pourrait me faire l’honneur de ne pas avancer masqué afin que nous puissions vérifier ses liens éventuels avec l’industrie pharmaceutique ?
    Cela aurait le mérite d’être plus clair
    C’est bien d’avoir la prétention de guérir le cancer,j’aimerai pouvoir en dire autant et c’est loin d’en être le cas .Il est regrettable que la majorité des patients qui viennent me voir soit constituée par les échecs thérapeutiques des équipes qui leur ont appliqué des protocoles qui étaient censés les guérir.
    En fait un bon médecin qui veut s’attaquer au cancer ou toute autre maladie grave doit essayer de trouver le meilleur traitement possible et le moins toxique possible .
    Le premier écueil à éviter c’est le pécher d’orgueil et pour ma part plus j’avance dans ce chemin et plus je me sens humble et désarmé face à la détresse humaine .
    Finalement je vous plains plus que je ne vous blâme.
    J’aimerai pouvoir avoir vos certitudes.
    Dr Didier Moulinier

  • ROJO JOSYANNE

    MONSIEUR LE MÉDECIN ET CHERCHEUR DE CAMBRIDGE!
    CE QUE VOUS DEVEZ APPRENDRE C EST DE METTRE DE COTÉ VOTRE ÉGO ET FAIRE EN SORTE D AVOIR L OUVERTURE DU CŒUR FACE AUX MALADES!
    JE SUIS ATTEINTE D UNE LEUCÉMIE ,JE NE CONNAIS PAS PERSONNELLEMENT LE DOCTEUR MOULINIER, MAIS J AI REFUSÉ LE PROTOCOLE OU IL FALLAIT « BOMBARDER »CAR J ARRIVAIT « TRÈS TARD »! SELON LES DIRES DU MÉDECIN ONCOLOGUE!!
    J AI EU LA CHANCE DE RENCONTRER UN MÉDECIN EXTRAORDINAIRE (COMME L EST LE DOCTEUR MOULINIER )QUI À SU ME REDONNER CONFIANCE EN LA VIE, ( ET OUI MONSIEUR MÊME VOUS SI UNE JOUR ,VOUS ÊTES GRAVEMENT MALADE ( JE NE VOUS LE SOUHAITE PAS), VOUS N AURAI PAS SPÉCIALEMENT ENVIE DE PARTIR DE L AUTRE COTÉ!!J AI UN TRAITEMENT QUE JE SUPPORTE TRÈS BIEN ET JE VIE NORMALEMENT ALORS QUE J ÉTAIS AU LIT À L ARTICLE DE LA MORT.

  • denys

    chere josyanne,

    atteint d’un cancer pancreas peritoine, les oncologues semblent un peu a l ouest avec mon cas, ils m usent avec leur chemio, sans resultats efficaces, mais ne veulent rien entendre, pourtant ma vie est en jeu..

    quel est ce docteur/oncologue dont vous étes contente contre votre leucémie??

    un grand merci si vous me repondez a « denys.lemo@yahoo.fr »

    denys

  • Joe - Anti-Mafia Médicale

    Bonjour Docteur Moulinier,

    Je tiens à vous faire part de tout mon soutient dans les persécutions que vous endurez de la part de la mafia  » pharmaceufric  » et de cette  » Gestapo  » que constitue l’ordre des médecins. Je suis révolté contre ce système pourrit et corrompu qui n’a strictement aucun respect pour la vie. Je suis un adepte des médecines alternatives et, en 2007, je me suis guérit moi-même d’un cancer de la prostate ( tumeur maligne très développée ) au moyen de la CURE BREUSS dont il est question sur cette page :

    http://www.argent-colloidal.ws/produitsanti-can/index.html

    Bon courage, face à ces Nazis !